Souffles vitaux

Publié le par Roselyne

 

L'univers est fait de souffles vitaux et la peinture s'accomplit au moyen du pinceau-encre. La peinture n'atteint son excellence que si les souffles émanant du pinceau-encre s'harmonisent pour ne plus faire qu'un avec ceux de l'univers. Il se dégage alors une voie cohérente à travers l'apparent désordre des phénomènes. Il importe donc que l'artiste laisse mûrir en lui le 'yì' (idée, vision) de toutes choses, afin que l'exécution d'un tableau qui réalise spontanément le dilué-concentré, le clair-obscur, le virtuel-manifesté soit animée par le courant vital dont l'univers est habité. Tout tableau exécuté selon ce principe possède naturellement la qualité de "ch'i shih' (poussée interne, lignes de force) dont on parle tant.

 

Shen Tsung ch'ien (dynastie ts'ing)

 

 

 

Texte recueilli dans le liver "Souffle-esprit" de François Cheng

Commenter cet article