un conte écrit par Linda

Publié le par Roselyne

 

cheval-clair-de-lune1cp.jpg

 

 

 

 

 

 

Mon amie Linda qui habite aux Etats-Unis fut inspirée par ce tableau pour écrire ce magnifique conte (du nouvel an chinois ?). Je viens de finir de le traduire et le partage ici avec joie :

 

 

Il était une fois un cheval très spécial nommé ' Moonlight ' (clair de lune) . Son amie humaine Ozara , qui avait pris soin d'elle depuis qu'elle était une jeune jument , et qui lui arrivait d'aimer la lune , lui avait donné ce nom parce qu'elle pensait que les marques blanches sur son corps ressemblait à la lune , et pressentait qu'il exprimerait bien d'une certaine manière l'esprit de la jument . Ozara ne se doutait pourtant pas à quel point Moonlight se révèlerait un nom parfait .


Comme Moonlight grandissait , elle cherchait souvent des moments en solitaire à l'écart des autres . Bien qu'elle aimait beaucoup les autres chevaux , elle avait un fort besoin de passer du temps seule dans des endroits calmes et explorer en dehors des pâturages où tous les chevaux passaient le plus clair de leur temps . Ozara le savait et donnait à son amie autant de liberté que possible . Elle savait que Moonlight avait un don particulier pour communiquer avec d'autres créatures ainsi que les esprits des arbres, de l'eau et du ciel .
Elle était un cheval « oiseau de nuit »  appréciant ces moments si paisibles et si beaux , et elle n'aimait rien tant que d'être dehors par une nuit de pleine lune .

 

Ce soir là était très spécial , la lune était pleine , et il y avait des flocons de neige qui tombaient doucement brillant dans le ciel . Lorsque Ozara arriva à la grange pour voir les chevaux , elle remarqua Moonlight regardant par la fenêtre avec désir et nostalgie . Tranquillement , afin de ne pas attirer l'attention des autres chevaux , elle ouvra la porte de derrière , fit un signe à Moonlight , la caressa affectueusement , et lui dit de profiter de sa ballade au clair de lune .
Moonlight était en extase . Sentir le contact de la neige sur son nez , elle regarda tout autour ébahie par les paysages autour d'elle . Les flocons de neige, baignés dans la lumière de la lune, tourbillonnaient autour d'elle comme des fées magiques en train de danser .
Euphorique et pleine de joie , elle partit au galop et dansa librement à travers les champs de neige . Elle remarqua au loin un beau saule pleureur sur les rives d'un étang presqu'entièrement gelé,  et s'arrêta, quelque chose d'étrange avait attiré son attention : pourquoi, se demanda-t-elle, y a-t-il un petit ruisseau d'eau qui coule quand le reste de l'étang est gelé ? Elle leva des yeux interrogateur vers Mr Saule pleureur .


En ce moment Monsieur saule pleureur n'avait pas trop le moral . Quelque chose à voir avec la nuit froide de l'hiver , le passage de l'été et de l'automne , avec l'étang où ont disparus les papillons et libellules , les canards et les grenouilles, les iris pourpres , framboises rouges , herbes vertes et nénuphars jaunes , et toutes les autres couleurs et l'activité de la vie de ces saisons avait fait naître un profond sentiment de solitude en lui . Puis, quand il a vu la jument au galop vers lui , c'était tout simplement trop. La jument a ravivé des souvenirs de sa proche amie humaine, Leasha , qui avait vécu dans une petite cabane non loin de l'étang et avait l'habitude de galloper à cheval et lui rendre visite chaque jour. Mais elle est partie en Chine pour étudier et ne sait pas quand ou même si elle reviendra . Comme ces émotions pesaient sur son cœur , de grosses larmes chaudes ont commencé à couler au bout de ses branches . Ah, je suis vraiment un saule pleureur maintenant , pensait-il, en regardant son flot de larmes glisser sur l'eau gelée .
Le cœur de Moonlight fut touché par les larmes de M. saule pleureur . Elle s'approcha et lui chuchota : «Je vais suivre votre flot de larmes et nous allons les regarder se dissoudre dans l' étang glacé , ce grand réceptacle qui peut gentiment les contenir. "
Mais quelque chose d'inattendu se produisit . A chaque pas qu'elle faisait , touchant doucement les larmes avec ses sabots ,  celles-ci devinrent magiquement de plus en plus chaudes et commençèrent à faire fondre l'étang gelé. Bientôt, elle se tenait dans un courant d' eau tiède et apaisante . Les flocons de neige ont continué à tomber et fondaient dans l'eau chaude .
Elle entendit alors un leger rire cristallin . Elle regarda autour d' elle , mais il semblait venir de tous les côtés . Bien sûr, ce sont les fées de neige ! " Oui , oui " , elles chantaient comme un refrain , " nous dansons , notre magie a fonctionné et à travers ton empathie , tu as transformé le chagrin de M. saule pleureur en joie . "
Pendant ce temps M. saule pleureur avait cessé ses pleurs . Ses branches dansaient et scintillaient maintenant avec les fées espiègles . Penser à Leasha lui apportait à présent la joie et le plaisir , sachant combien elle doit se réjouir de son aventure .
La lune se montra de plus en plus brillante au travers les nuages de passage. Quant à Moonlight , elle se tenait toujours dans l'étang chaud et buvant dans la magie de la nuit , entouré de ses nouveaux amis , les fées dansantes et M. saule-pleureur . Elle versa quelques larmes elle-même , des larmes de bonheur profond et de contentement . Elle pensa avec émotion à Ozara , la remerciant silencieusement pour ses attentions et encouragements.

 

 

Commenter cet article